Un nouvel équilibre, Sophrologue à Nancy
12 rue de Nancy, 54250 Champigneulles
06 86 92 39 34
 
Un nouvel équilibre, Sophrologue à Nancy
 
06 86 92 39 34
 
12 rue de Nancy, 54250 Champigneulles

Impact de la musique sur notre cerveau et notre corps

Articles de fond

Nul besoin d’être un grand mélomane ou un grand danseur pour bénéficier des bienfaits de la musique et du son. La musique est un langage universel et l’un des premiers instruments est la voix.

Les 1ères flûtes datent de 40 000 ans !

400 ans avant JC, Platon déclarait déjà :

‘La musique est un moyen plus puissant que tout autre parce-que le rythme et l’harmonie ont leur siège dans l’âme … »

La peau , les os, les muscles, les organes réagissent aux sons.

Les sourds profonds y accèdent grâce aux planchers vibrants. Notre corps est sonore : rythme cardiaque, respiration, digestion…

C’est un espace où s’harmonisent des vibrations à différentes fréquences (rythmes circadiens …) chaque organe vibre à sa fréquence propre, grâce à la présence d’eau dans l’organisme.

Utilisée dans le domaine médical (IRM, ultra-sons) et lors de pratiques comme le yoga, sonothérapies, elle permet d’harmoniser organes et centres d’énergie.

 

Nombres d’approches thérapeutiques recourent aux sons : le chant prénatal (la voix chantée de la mère régule le taux de cortisol du bébé) , la musique de relaxation, l’approche réceptive (écoute de musiques ciblées) etc…

Certaines approches sont validées scientifiquement grâce aux neurosciences et à l’imagerie médicale qui démontrent leurs effets sur le cerveau.

 

Les effets bénéfiques de la musique ont été prouvés par un grand nombre d’études :

- Effet dynamogénique :

La musique modifie le niveau d’énergie du corps : Elle induit sudation, changement de rythme cardia-respiratoire, détente musculaire. Elle active le circuit de la récompense, la libération de dopamine, neurotransmetteur du plaisir. Elle crée un véritable « frisson musical »

- Renforcement de l’attention et de la vigilance :

Vitesse de traitement et mémorisation sont décuplés.

- Apaisante et réparatrice : Relaxante, elle réduit le stress et favorise le sommeil.

Parmi les effets réparateurs : elle accroit le développement cérébral des prématurés. Elle permet la récupération pour des cerveaux cérébro-lésés. Elle peut aider à compenser des troubles DYS.

  • Neuro-stimulante, elle accroit le développement cognitif. Sa pratique dès 7 ans stimule la concentration, le langage et les capacités motrices et mathématiques.
  • Elle ralentit le déclin cognitif : Les musiciens professionnels réussissent mieux aux tests cognitifs que le musiciens amateurs. Ces derniers réussissent mieux que les non- musiciens.

 

La voix parlée est aussi un monde sonore qui peut être bénéfique pour celui qui l’écoute. Par exemple la sophrologie invite à découvrir un monde sonore à travers la voix du sophrologue. Le « terpnos logos » utilisé par les sophrologues (ton de voix monocorde mais aussi mélodieux et persuasif qui nous vient de la Grèce antique)

Ce ton de voix et cette alternance de rythmes et de silences, favorise un état de détente et créé un espace-temps unique. Grâce au terpnos logos, le sophrologue accompagne la personne vers une détente profonde au bord du sommeil.  Pour Bernard Santerre, kinésithérapeute et sophrologue, la conscience de la circulation de l’énergie profonde permet de dévoiler la conscience et de se poser de façon affirmée dans l’existence.

 

La musique est partout mais prendre conscience de son importance pour notre biologie, c’est devenir plus conscient de ce qui peut nous faire du bien à travers toutes sortes de rythmes, de sons, de mélodies.

 

Des thérapeutes peuvent nous aider à choisir les sons ou les musiques de notre mieux-être, mais nous pouvons aussi écouter les bienfaits de notre corps et de notre esprit après l’écoute de certaines musiques.

 

La musique est une ressource essentielle à notre bien-être.

Si nous en prenons davantage conscience, cela nous permettra d’y avoir recours pour améliorer notre quotidien en toutes circonstances.

 

 

Un nouvel équilibre

Article en partie inspiré de l’article :

Impact de la musique et sophrologie / Nicolas Chaze, orthophoniste et sophrologue IN Sophrologie : Pratiques et perspectives, numéro 29,

NOV/DEC 2020


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.