Un nouvel équilibre, Sophrologue à Nancy
12 rue de Nancy, 54250 Champigneulles
06 86 92 39 34
 
Un nouvel équilibre, Sophrologue à Nancy
 
06 86 92 39 34
 
12 rue de Nancy, 54250 Champigneulles
Un nouvel équilibre
Sophrologue à Nancy

Articles de fond

Avec l’arrivée de l’automne, la lumière baisse, les jours raccourcissent.

Le temps change. Le gris est plus présent.

 

La lumière du jour qui n’emplit plus nos journées, est la cause de ce malaise assez courant qu’est la déprime saisonnière.

Pourquoi un tel effet de la lumière sur notre organisme ?

Parce que la lumière ajuste en permanence notre horloge intérieure sur laquelle se calent nos rythmes biologiques et nos activités internes (métaboliques, hormonales…)

 

Conséquence du manque de lumière : les troubles du sommeil, les altérations de l’appétit, la fatigue, les baisses immunitaires, les problèmes d’humeur, le manque d’énergie et de motivation.

C’est dans le domaine de l’humeur que la dépression saisonnière appelée aussi trouble affectif saisonnier, est la plus spectaculaire.

Que peut-on faire pour tenter de prévenir le problème ?

D’abord penser au rôle essentiel de la lumière du jour, en sortant à l’extérieur tous les jours et de préférence le matin avant 10 heures. C’est important, quel que soit le temps, même lorsqu’il fait très sombre.

 

Si vous ne pouvez pas sortir suffisamment, une lampe de luminothérapie pourra compenser ce manque de lumière naturelle. L’exposition se fera de préférence le matin, avant 10 heure et sur une durée d’une demi-heure au moins.

 

La luminothérapie est un traitement qui doit se mettre en place dès l’automne et se poursuivre jusqu’au printemps. Dans les cas les plus sévères, elle est particulièrement conseillée.

 

Pour les cas moins sévères les simulateurs d’aube, peuvent nous réveiller progressivement en diffusant une lumière qui imite le lever du jour. Ainsi une demi-heure à une heure avant le réveil, notre corps bénéficie d’une lumière croissante qui prépare notre corps à un bon réveil.

Quels autres remèdes pour prévenir la déprime saisonnière ?

La puissance de la respiration profonde :

Les respirations apaisantes et profondes sont très bénéfiques pour diminuer la tension nerveuse et augmenter les neurotransmetteurs responsables de la bonne humeur et du plaisir.

 

Dès que vous avez un petit moment d’attente ou de creux dans votre journée, prenez donc le temps de vous posez tranquillement dans un siège et de respirez profondément pendant 2 à 3 minutes. Laissez progressivement l’expiration s’allonger.

 

Vous pouvez par exemple respirer sur un rythme tel que :

Inspiration sur 4 temps - Expiration sur 6 temps.

Puis Inspiration sur 4 temps - Expiration sur 7 temps

 

On peut ajouter une visualisation positive : par exemple une image lumineuse, chaleureuse, réconfortante, comme voir un feu de cheminée crépiter.

 

Pratiquée plusieurs fois par jour, cette respiration délassante diminue le stress et les hormones de stress pour favoriser les hormones du plaisir et de la détente. (Dopamine, Sérotonine). La sérotonine va aussi favoriser le sommeil en stimulant la production de mélatonine, indispensable pour une bonne nuit

Des activités stimulantes et créatives en journée peuvent aussi nous aider :

En fait tout ce qui implique une part de créativité, génère dans notre cerveau la production de neurotransmetteurs liés à la joie et au plaisir.

Le jardinage, les pratiques artistiques, les pratiques culinaires peuvent être de bons exemples d’activités qui renforcent notre activité cérébrale positive et activent notre motivation.

Les plantes sont aussi nos alliées :

Le millepertuis, plante anti-déprime peut-être un bon soutien mais il faut demander conseil en pharmacie pour éviter les associations médicamenteuses inappropriées et trouver le bon dosage.

 

Pour mieux dormir : L’aubépine, la passiflore et le bigaradier

Le bigaradier peut agir sur la tension sous-jacente à la déprime saisonnière.

Ces plantes peuvent se prendre en tisane ou sous d’autres formes

 

Pour bien se détendre : La marjolaine, la mélisse et la verveine sous forme de tisanes.

 

Plusieurs huiles essentielles peuvent être aussi une indication.

 

L’huile essentielle de lavande vraie est particulièrement judicieuse : équilibrante, aide précieuse pour le sommeil. De plus elle est douce et sans danger.

On peut la respirer à même le flacon pour dissoudre nos tensions.(pendant 2 à 3 secondes). On peut aussi faire des massages ou auto-massages sur la peau.

 

 

Par ailleurs, un bon équilibre alimentaire tout au long de l’année nous aidera à traverser l’hiver dans les meilleures conditions.

Quelques aliments sont particulièrement propices à booster notre moral :

L’avocat, les blettes, les châtaignes, les amandes et noisettes, le canard, le hareng, les sardines, les huitres, les figues, le quinoa, les pommes de terre, les fèves, les poires et bien d’autres encore.

 

 

En fait, prévenir la déprime saisonnière, consiste à préserver son équilibre global et  à prendre en compte les conditions particulières des saisons où la lumière nous fait particulièrement défaut : Se mettre davantage à l’écoute des besoins de notre corps et de notre cerveau.

 

Catherine Adam-Pereira

 

Cet article s’inspire du livre de Marie Borrel :

« Vaincre la déprime saisonnière au naturel »

Editions Ellébore 2016

 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.